Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/02/2013

Journal désinvolte 20/02/2013

Les êtres et les choses ont pour point commun d'être uniques. Les jours se ressemblent par leur diversité. Il en va de même des heures, des minutes et des secondes. Si vous vous ennuyez, n'accusez que vous-mêmes, ou le monde ennuyeux auquel vous collaborez.

*

Seuls sont à l'honneur de Dieu, et de l'infini de sa Création les actes gratuits. L'immense gratuité de la Création inquiète et scandalise les calculateurs, les impies. Une religiosité utilitaire obture sa source. Le reproche moralisateur adressé à l'inutilité est une négation du bien, de la bonté même qui agit sans contreparties; sans quoi elle ne serait que calcul. L'inutile est l'Essentiel.

*

L'efficacité à court terme est au détriment du rayonnement. Les oeuvres qui trouvent immédiatement leur place dans leur temps disparaissent avec lui. Le rayonnement d'une pensée, d'un acte, d'une oeuvre, d'un moment, tient à la conception du temps, non plus linéaire mais sphérique. Ce qui rayonne ne poursuit pas un but mais va d'un point central vers tous les points proches ou lointains dans une communion essentielle, pour la seule gloire. La logique, si dénigrée en ces temps d'émotions faciles, opère, elle aussi, en mode rayonnant. Au coeur est le silence du Logos, du Verbe, que l'on rejoint en partant d'une quelconque périphérie.

*

On distinguera deux façons de voyager. L'une moderne, touristique, fuyante, qui va de la périphérie vers le lointain, l'exotique et l'exotérique. L'autre initiatique, qui va, quittant la périphérie, vers le centre.

*

Les humains, en proie à leurs ressentiments utilitaires, passent à côté les uns des autres comme ils passent à côté des paysages et des oeuvres. On comprendrait que les misérables fussent accablés par la "gestion" de leur quotidien, on le comprend moins de la part des repus.

*

Nous ne cherchons pas à convaincre. Nous allons en paix. Il est trop tard pour nous faire taire. Nous vivons dans l'amitié de la lumière changeante. Ce sont les changements de la lumière qui écrivent à travers nous.

*

Je n'aime pas le passé; j'aime le présent du passé; vertus claires, immémoriales, fidélités, droitures, mais aussi ombrages et secrets.

*

Prendre chaque jour un moment pour prendre le diapason - c'est-à-dire la mesure de sa fragilité et de la fragilité de tout. La valeur des êtres tient à ce qu'ils peuvent succomber à tout moment.

*

La frugalité est un principe hédoniste. La quantité est toujours restrictive. Le bourrage moderne (d'informations, de biens de consommation) suscite non seulement le dégoût mais exerce une action directement privative. Exemple: plus il y a d'êtres humains réunis dans un seul lieu et moins ils échangent. Plus nombreux sont nos interlocuteurs et moins nous reçevons d'eux, et inversement, moins ils reçoivent de nous. Communication de masse: assommoir.

*

Dernier livre paru (collectif)

Entretiens avec des Hommes remarquables, préface Alain de Benoist, éditions Alexipharmaque.

www.alexipharmaque.net.

 

Les commentaires sont fermés.